Alternative française à Dropbox®, Google Drive®, WeTransfer® ...

Dans la vie professionnelle, tout s'oppose à l'usage des moyens gratuits de partage de fichiers.

Valoriser l'image de l'entreprise

Votre service J-Doc présente le logo et le nom de votre entreprise aux clients et partenaires avec lesquels vous partagez des documents et fichiers.

En utilisant des moyens gratuits, l'entreprise risque d'apparaitre négligente quant à la gestion des données et expose ses correspondants à des publicités non désirées.

Garantir la sécurité des données de l'entreprise

J-Doc protège les données personnelles, les secrets commerciaux ou les techniques des documents de la meilleure façon possible.
Les outils gratuits, pour la plupart soumis au USA Cloud Act, ne présentent aucune garantie de confidentialité, notamment en matière d'intrusion gouvernementale. 

Assurer la légalité du partage de documents

Il est illégal de ne pas protéger les documents qui contiennent des données personnelles, en vertu du nouveau règlement Européeen RGPD (cliquer).
J-Doc est conforme aux exigences RGPD. En revanche, l'utilisation de moyens gratuits n'offre aucune garantie sur le respect de ces exigences.

Pour les collectivités, l'utilisation des moyens gratuits de partage de documents est déclarée Illégale par le gouvernement (cliquer)

Qualifier votre mode de partage de fichiers

De plus en plus de Directions informatiques ferment l'accès Internet aux partages grand-public en suivant les recommandations ANSSI. J-Doc permet de s'affranchir de ces restrictions. Par ailleurs, votre espace J-Doc vous permet de partager envoyer et recevoir des fichiers, même si votre débit internet est faible.

 

 

Ce site contient des cookies